Du Mindmap vers le Backlog : étape 1

On continue le Sprint 0 ! Notre objectif est toujours d’avoir un Backlog, plus ou moins affiné selon les thèmes, mais valorisé et priorisé.

Nous avions, la semaine dernière, une collection de MindMap où chacun a présenté sa vision, ce qu’il avait retenu de nos visites. Pour arriver au Backlog, la première étape va être de synthétiser la contribution de chacun. Pour cela, l’équipe a proposé que l’on utilise des outils ultra modernes : Brown Paper, Post-it !Pour nos besoins, nous en avons réalisé 2 :

  1. Synthèse des MindMaps : chaque PostIt Rose représente une idée/un thème qui revenait soit régulièrement, soit qui était proche (distance <=2) du centre du MindMap.
  2. Description du processus Marguerite tel que nous l’avons vu.

Pour arriver à la construction de ces 2 papers, nous en sommes à 2 réunions de 1h30 chacune.

Déroulement : on pousse les tables, on réunit les chaises devant les papers vides, on lance un peu le mouvement et surtout on laisse l’équipe proposer, agir ! Le danger (surtout pour moi qui suis d’un caractère participatif :p ) est de dépasser le rôle de ScrumMaster et de vouloir cadrer le contenu de la discution.

Bref, le processus se déroule : partage entre fonctionnels et techniques, chacun apportant ses idées ! De nouveaux besoins apparaissent : Une étude statistique sur l’existant pour mesurer la pertinence (dans notre cas, le taux d’utilisation) de tels et tels fonctionnalités ! Sur le fond, nous avons progressé. Sur la forme, un manque de cadre de ma part. A la fin, nous étions tous conscient que l’excès d’enthousiasme avait provoqué un manque d’écoute. L’équipe a donc proposé que pour la prochaine réunion, nous utilisions un Totem (Nous avons trouvé un joli dé en mousse dans le bureau) : seul celui qui a le Totem a le droit de parler. Et c’est ca l’esprit agile : l’équipe est capable de s’auto-discipliner, de s’organiser pour améliorer son processus !

Comme nous l’espérions, la deuxième réunion a eu lieu avec plus de sérénité, tout en gardant son esprit participatif. Nous avons essentiellement travaillé avec le 2ème Paper. Pour chacune des étapes (PostIt Jaune), nous avons noté la « qualité » actuelle de cette étape (Bien comprise, Bien réalisée, Utile, …) avec de simple pastilles de couleur. Vous me voyez venir, hein ? La prochaine étape sera évidemment de transformer ces étapes de processus en thème, Features, … Avec la valeur fonctionnelle associée. Le Backlog n’est plus très loin !

3 Réponses à “Du Mindmap vers le Backlog : étape 1”

  1. Cédric :

    A quoi correspond le 2ème brown paper?
    Est ce que cela peut être vu comme la version définitive du mindmap évoquée à l’étape précédente? ou plutot la définition d’un processus?
    Les couleurs de posts-it ont-elles une signification?

    L’utilisation de l’étape mindmap a-t-elle été significative pour cette nouvelle étape, ou aurait-on pu arriver au même résultat directement?

  2. dibus :

    Bonsoir Cédric,
    Notre idée, au départ, était d’arriver à faire un MindMap « commun » en regroupant les idées principales des travaux de chacun (Objectif du 1er Paper). Lors de nos discussions, nous avons tous exprimé le besoin de visualiser le processus ; plutôt que d’organiser sous la forme de MindMap nos idées ! L’obtention du MindMap n’ayant plus de sens pour nous, nous avons concentré nos effort sur la création du processus. « Mais on ne doit pas changer le contenu du Backlog de Sprint pendant le Sprint ?!! » pourrais tu me dire ? On s’est posé la question … Mais comme finir ce MindMap n’avait plus de sens, ni pour nous, ni pour le P.O, alors il était évident que le besoin avait changé.
    Le 2ème paper décrit donc ce processus. Sur ce document, nous voyons le processus en jaune, les outils / documents utilisés en vert, les étapes clés en orange … Et les idées, issues du MindMap et non présent dans le processus actuel en rose (déplacement du post-it d’un paper à l’autre). Donc oui, la couleur des post-it a un sens :)
    Nous avons ensuite relu notre synthèse pour valider que tous nos idées, émergées lors de nos réflexions, étaient bien présentes dans la description du processus actuel.

    Pour construire le « nouveau » processus (et le décrire au mieux), nous avons utilisé les Story Map … Mais cela sera décrit dans un prochain article :) Je ferrai peut-être un article « synthétique » résumant notre démarche et l’apport de chaque outil utilisé.

  3. Ca Scrum ! » Blog Archive » Projet Marguerite : Comment aider un (nouveau) P.O à prioriser un backlog ? :

    [...] fonctionnalités macroscopiques assez facilement identifiables.  En repartant du StoryMap (lire : du MindMap au backlog) que nous avions un  peu trop vite délaissé, nous sommes arrivé à 20 Features écrites sur des [...]

Mettre un commentaire